Sri Lanka : Les plages du sud

Après un mois à parcourir le sud du Sri Lanka, de Hikkaduwa jusqu’à Tangalle, voici notre guide complet sur cette région. Des plages désertes, des plages touristiques, des plages magnifiques, le sud du Sri Lanka nous a clairement charmé. 

Les plages touristiques et animées du Sri Lanka

Hikkaduwa : La Russie ou le Sri Lanka ? 

Hikkaduwa sera peut-être votre première étape sur la route du sud. C’est la première ville touristique lorsque l’on vient de Colombo ou Negombo. Après quelques heures de train avec vue sur l’océan, vous arriverez donc à Hikkaduwa. Ici, des panneaux sont rédigés en russe, sans même la traduction en anglais. Vous êtes de ce fait prévenus, Les Russes sont tous à Hikkaduwa.

Hikkaduwa c’est une longue route qui borde la plage avec de chaque côté, des guesthouses et des restaurants. Une ville tout en long avec quelques accès à la plage de temps à autre. C’est ici que l’on peut voir des tortues et faire du snorkeling (Turtle beach) mais je vous déconseille d’y aller si vous aimez les animaux… Ici, les locaux donnent à manger aux tortues pour les attirer et le spectacle est tout sauf agréable. Elles se tapent dans les quelques touristes qui sont venus les observer, à 10 autour d’elles. Parfois même, des imbéciles les sortent carrément de l’eau !

Il est cependant possible de faire du snorkeling à cet endroit, avec un bateau ou non.

En bref Hikkaduwa c’est sympa pour faire une pause, mais pas pour s’y reposer plusieurs jours.

Pour loger à Hikkaduwa :

Tamara hôtel qui est proche de la rue principale, mais un peu en retrait. Évitez les chambres qui donnent sur le train. Prix : environ 10 euros la nuit sans le petit déjeuner

Pour manger à Hikkaduwa :

Pour un massage ayurvédique à Hikkaduwa : le docteur Dickson au Swastha Ayurveda (testé et approuvé par moi-même). Il prend le temps de vous poser des questions et s’intéresse vraiment à votre problème. Pour le reste de l’île, évitez de vous faire masser par un homme, sauf si on vous l’a conseillé. J’ai trouvé des adresses sur le site de Caroline Tongs et Sri Lanka.

Unawatuna : Intéressante surtout pour ses alentours

Unawatuna est un bon point de départ pour les points d’intérêts qui se trouvent autour. La ville coloniale de Galle, la plage cachée de Jungle beach ou encore la plage connue de Dawalella : vous pourrez tout faire en bus ou en scooter depuis Unawatuna.

Je vous conseille la location de scooter pour plus de liberté (environ 1000 roupies la journée donc moins de 5 euros). 1500 rps en haute saison quand les scooters sont bien pris.

Unawatuna est aussi occupée par les vacanciers russes, mais on le remarque un peu moins. La plage est quant à elle jolie, mais un peu trop chargée de transats et de terrasses de restaurants. On ne parvenait même pas à accéder à la plage sans traverser un endroit privé ! Pas notre préférée, mais un bon point de départ pour rayonner autour. 

Vous trouverez beaucoup de restaurants sur la route qui mène de la route principale à la plage d’Unawatuna. 

Je vous conseille le Rice and curry de « Mettah’s »…. Un délice fait maison et sur le moment.

Pour dormir :

Le mieux est de trouver un logement dans la rue qui mène à la plage (Yaddehimulla road). Si vous dormez comme nous au croisement de la route principale, vous aurez environ 15 min de marche jusqu’à la plage. 

Weligama : Pour les surfeurs débutants

Weligama est une très longue plage, bordée de restaurants, de loueurs et de professeurs de surf Sri lankais. Si vous souhaitez débuter le surf ou juste prendre un cours pour essayer, c’est l’endroit parfait. Le seul problème, il y a beaucoup de monde qui souhaite faire la même chose.

Si vous êtes plusieurs, le loueur propose souvent à ceux qui préfèrent se reposer sur la plage, d’utiliser leurs transats pendant que les autres surfent. En haute saison, c’est plus rare. Le prix d’un transat à la journée passe à 300 rps. Le prix d’une planche de surf à Weligama est d’environ 250 à 400 rps l’heure et 1000 la journée. Selon le loueur et vos talents de négociation bien entendu.

Faites attention à bien regarder la planche avant de partir. Certains profiteront de votre naïveté pour vous faire payer des dégâts que vous n’aurez pas causés. Les planches sont d’ailleurs rarement en bon état.

Le long de la plage, vous aurez les logements, les cafés, et les restaurants touristiques. La ville et la station de bus se trouvent juste au début de cette longue route.

Nous n’avons pas logé à Weligama, mais nous avons mangé de très bonnes pizzas au restaurant « The Spoon » (si les nouilles et le riz commencent à vous écœurer un peu !).

Mirissa : la fête et les spots Instagram

Mirissa n’est clairement pas notre endroit préféré sur la côte, mais on ne peut pas nier sa beauté. La plage est belle et il y a plusieurs points d’intérêts qui valent le coup d’y faire un tour. Ici aussi la baignade est compliquée si vous n’aimez pas les vagues, mais vous trouverez toujours un coin moins agité. Le côté droit, près du spot de surf, avait des vagues moins fortes que du côté de Parrot Rock Bridge.

Mirissa est très touristique : cafés, restaurants, bars de plage avec des prix souvent plus élevés qu’ailleurs sur l’île.

Coconut tree hill

Les principaux points d’intérêts à Mirissa sont Coconut Tree Hill (avec tous ses palmiers) et le Parrot Rock Bridge qui se rejoint depuis la plage. Un peu plus loin, Polhena beach et Madiha beach si vous avez un scooter, pour le snorkeling avec les tortues (en direction de Matara). Concernant Polhena beach : s’il a plu pendant plusieurs jours, n’y allez pas car l’eau sera trouble et sale. Nous n’avons rien pu voir.

Pour dormir à Mirissa :

Nous avons dormi dans une famille adorable à Mirissa, au Sanda Hiru guest house. Si vous souhaitez vous retrouver au cœur d’une famille Sri lankaise avec un cœur énorme, c’est ici qu’il faut dormir. Nous avons passé Noël avec eux et ils nous ont même emmené pêcher sur la petite plage de pêcheurs qui se situe ici et que je vous recommande pour le coucher du soleil. Prix : 8 euros la nuit avec petit déjeuner.

Pour manger à Mirissa :

  • Le Blackgold café pour un bon burger
  • Le Pati pati pour une journée piscine, plage et repas (prix correct pour boire un verre mais un peu cher pour manger)
  • Le bar de plage Salt pour boire un verre les pieds dans le sable (la musique est top)
  • Pour les meilleurs rotis : No 1 Dewmini Roti shop

Hiriketiya : La baie aux eaux tranquilles, mais très prisée

Hiriketiya et Dikwella sont des plages très proches. La première est une baie fermée, où l’eau est tranquille (et c’est rare dans le sud) MAIS qui dit petite plage, dit vite remplie. L’endroit est très beau, mais souvent blindée de touristes et de Sri lankais. Mais le principal problème sur cette plage, ce sont les surfeurs débutants. Tout le monde loue une planche de surf et on a vite des dizaines de surfeurs novices et dangereux qui font généralement n’importe quoi. La baignade n’est pas forcément de tout repos.

Au fond de la plage à gauche, se trouve le spot de surf confirmé. Il faudra faire attention à l’aller comme au retour car l’eau est basse et on se fait vite mal sur les rochers.

Ici vous trouverez tout le long de la plage, des restaurants et bars de plages.

Hiriketiya

Juste à côté de Hiriketiya se trouve Dikwella. C’est une longue plage avec une eau sans grosses vagues et surtout… Un banc de poissons énorme ! Sur la gauche de la plage, nous avons nagé avec des milliers de poissons et la sensation est incroyable. Y aller tôt pour plus de visibilité. Il y a aussi quelques bars à jus de fruits avec transats.

Banc de poisson à Dikwella
Nager au milieu des poissons…

Pour loger à Hiriketiya :

Essayez de trouver un logement près de la plage de Hiriketiya car les distances peuvent être un peu longues si on s’en éloigne.

Pour manger :

Le Garlic café se situe sur la route pour la plage. Les prix sont raisonnables et on y mange bien. Il y a des soirées Rice and curry à volonté.

Pour le coucher du soleil : le bar au bout de la plage et devant le spot de surf, Peter’s place est parfait.

Les plages plus tranquilles

Tangalle : Notre coup de coeur

Tangalle est surement dans nos plages préférées de la côte sud Sri lankaise ! Une plage pratiquement déserte, des bars et restaurants de plage pas trop chers et quelques logements avec vue sur mer… Que demander de plus pour se reposer quelques jours. À Tangalle, il y a également un lagon que vous pouvez parcourir en canoë, de préférence tôt le matin pour voir un maximum d’animaux. Des oiseaux, des singes, des varans (eh non, ce ne sont pas des crocos !). Vous pouvez naviguer seuls au milieu de la nature pendant une bonne heure sans être dérangé.

A voir près de Tangalle :

  • La Mangrove beach avec ses palmiers et une partie du lagon
  • Silent beach qui se situe à quelques kilomètres et accessible en bus
  • Si vous avez un scooter, Turtle beach pour être vraiment seuls MAIS je ne vous encourage pas à aller voir les tortues pondrent à partir de 18 h. C’est payant et apparemment très tourné vers le tourisme et non pas le bien-être des tortues, qui sont dérangées par des groupes entiers.
  • La plage principale qui se situe en face des guesthouses et restaurants
Silent beach près de Tangalle

Midigama jusqu’à Koggala

Je rassemble ces endroits car toutes les plages sont à côté. Ce sont les endroits que l’on a préféré pour se poser quelques jours et rayonner dans les alentours. Vous êtes ici entre Unawatuna et Mirissa donc si vous avez un scooter, c’est parfait. Ici pas de gros hôtels et pas des centaines de restaurants. Notre endroit préféré reste Midigama. On y trouve des Guesthouses pas chères et plusieurs restaurants à des prix raisonnables. C’est un endroit qui reste encore authentique si on le compare à ses villes voisines.

Ahangama est un peu moins agréable à vivre, mais c’est un bon endroit pour apprendre à surfer (moins bondée que Weligama, allez faire un tour à Kabalana beach) et pour trouver des plages encore vides de touristes.

La plage de Midigama

À Midigama on vous dira peut-être que si on ne surfe pas, c’est inintéressant. Je ne suis pas d’accord. Les spots de surf sont assez éloignés de la plage pour pouvoir en profiter. Ici, seulement quelques petites bicoques qui vous vendent une coco pour quelques centimes et qui vous laissent profiter des transats gratuitement (les coussins sont payants !).

Si vous recherchez des plages et des villes encore tranquilles sur la côte sud du Sri Lanka, Midigama et les villes suivantes Ahangama et Koggala sont mes premiers choix.

Koggala a de très jolies plages également. Particulièrement celle où se trouvent des rochers au milieu de l’eau. L’eau est très claire (snorkeling possible, mais pas beaucoup de poissons) et le lieu vraiment joli. L’endroit est juste à côté du « Fishers sunset bar » que je citerai plus bas.

Pour dormir à Ahangama :

La guesthouse Greenland est vraiment agréable. Piscine, cadre magnifique et un petit déjeuner à tomber hyper complet.

Pour loger à Midigama :

Le hot Tuna Rest est parfait si vous êtes surfeur intermédiaire et confirmé. La guesthouse se trouve juste en face du spot « Lazy point ». Une vague constante dans laquelle Lilian a passé ses meilleurs moments de surf. Une chambre simple mais propre, avec terrasse pour la plupart.

Pour manger à Midigama :

Le café pleasure est parfait pour les petits budgets. Un couple de personnes âgées adorables, des petits prix et un accueil toujours souriant. Sauf quand il y a du monde, monsieur stresse et devient un peu rude ! Pour le petit déjeuner, c’était notre QG !

Le Mama’s restaurant, souvent pris d’assaut par les touristes assez tôt pour le dîner, prépare aussi de bons plats et propose surtout un buffet de Rice and Curry, à volonté.

Le Blue portch a de la bonne nourriture, avec vue sur les surfeurs, mais le service est très long et ils ont tendance à servir les touristes qu’ils connaissent en premier…

Plus proche de Koggala et des « pêcheurs », souvent là seulement pour LA photo contre un peu de monnaie (5 euros parait-il !), vous pourrez manger au « Fishers sunset bar ». Ils servent des poissons, crevettes, mais aussi des pâtes (avec du fromage !) délicieuses. Pour un petit prix et de la qualité, c’est ici qu’il faut aller.

Talalla Beach : La plage secrète

Talalla beach est la plage où tout le monde passe sans vraiment s’y attarder. Quelle erreur ! Même s’il ne faut pas y rester trop longtemps, car en réalité il n’y a que la plage, je vous conseille de dormir ici pour profiter de sa beauté. La plage est d’une couleur incroyable et même si ici aussi il y a des vagues, pour chiller toute une journée, elle est parfaite.

Pas incontournable, certes, mais si vous avez le temps, à faire !

Pour dormir à Talalla :

L’hôtel Talalla Leisure est un autre coup de cœur de ce séjour au Sri lanka. Le propriétaire est d’une gentillesse incroyable, il cuisine divinement bien et les chambres avec vue sur la mer… Un vrai bonheur de dormir ici. Vous avez un accès privé à la plage (en passant par un autre hôtel fermé à cause du covid à l’heure qu’il est) et la vue… Je vous laisse juger en photo.

La nuit est autour de 20 dollars sur booking.

Je pense que vous aurez compris que le sud du Sri Lanka regorge de trésors. Des plages cachées, des plages tranquilles ou des plages pour rencontrer du monde… Il y a tellement de possibilités qu’il est nécessaire de s’organiser à l’avance si on a peu de temps.

Vous cherchez la tranquillité ? Visez Tangalle ou Talalla. Vous préférez la fête et l’animation ? Arrêtez-vous à Mirissa ou Hiriketiya. Vous êtes russe ? Hikkaduwa est faite pour vous 😄. Dans le sud du Sri Lanka ce qui est cool, c’est qu’il y en a pour tout le monde. Alors choisissez bien et profitez de la beauté de cette côte dorée aussi longtemps que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut